Acid Summer – Christophe Lambert

acidsummer

Acid Summer

De Christophe Lambert

Ed. Milan

John se rend au festival de musique le plus emblématique au monde. Nous sommes en 1969, la ville de Woodstock s’apprête à vivre trois jours inoubliables fait d’amour, de paix et de musique.

Sur la route, il rencontre Pénélope, et c’est le coup de foudre. Ils ont de nombreux points communs et les quelques heures passées ensemble suffisent à le rendre totalement amoureux. Mais la belle se fait la malle avec un motard pour ne pas arriver en retard au concert de son groupe préféré… Qu’importe, même si il y a un million de personnes, John la cherchera tout le week-end.

En plus de vivre un moment historique au son des meilleurs groupes de rock de l’époque, John va faire des rencontres marquantes. Il aura peur en compagnie d’un ancien vétéran du Vietnam devenu fou, il aide un ancien Black Panther repenti et se retrouve dans la tente de l’électrique Janis Joplin. Mais retrouvera t-il sa Pénélope parmi la foule ? Vous le saurez en lisant cet excellent roman…

Un livre parfait pour fêter les cinquante ans du festival. Quoi déjà ? Et oui ce festival précurseur, qui a ouvert la voie à tant d’autres, qui a donné l’exemple d’une manifestation pacifique autour d’un plaisir commun : la musique. Un vent de liberté à l’époque, une insouciance qu’on a du mal à retrouver aujourd’hui.

Il a quelques années, j’étais une véritable adepte, j’ai eu la chance de pouvoir assister à un grand nombres de festivals : Solidays, Fête de l’Huma, Cabaret Vert, Pic’Arts, Vers Solidaires… Et bien entendu, celui que j’aurai voulu faire si j’étais née dans une autre vie : Woodstock ! Écouter et voir Jefferson Airplane, Creedence Clearwater Revival, Grateful Dead, Jimi Hendrix, Ten Years After, The Who, Janis Joplin… J’envie ceux qui ont pu le faire ! Si vous aimez la musique rock, n’hésitez pas à en faire, ces festivals de musique sont d’excellents souvenirs que je garde précieusement. Ce roman m’a replongé dans cette ambiance, ces partages, ces beaux moments de communion où il n’y a que la musique qui compte. Je le conseille à partir de 14 ans.

Présentation de l’éditeur : « Woodstock, 1969. John, 18 ans, recherche la belle Penelope dans l’immense foule qui se presse au plus grand festival de l’histoire du rock. Une épopée qui l’amènera à questionner ses utopies au regard de celles de cette Amérique « Peace & Love ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close