La seizième clé – Eric Senabre

La seizième clé

De Eric Senabre

Aux éditions Didier jeunesse

 

1913, sur une île mystérieuse du Pays de Galles. Oswald vit au manoir d’Hemiock depuis presque toujours. Il a été envoyé la-bas par ses parents pour être protégé du monde extérieur car il est de constitution fragile et souffre d’une étrange maladie. Il coule des jours paisibles aux côtés de ses tuteurs et de ses professeurs qui lui enseignent les sciences et les arts. A chacun de ses anniversaires, le jeune adolescent reçoit une clé lui permettant de découvrir une nouvelle pièce du manoir. Mais depuis quelques temps, il perd la mémoire et souffre de maux de tête à chaque nouvelle visite. Il espère que la seizième clé, la dernière, pourra changer sa vie.

Oswald est un jeune prodige de la langue et de la poésie, il aime déclamer des vers dès que quelque chose ou quelqu’un l’inspire. Malheureusement, il n’y a pas grand monde à Hemiock, encore moins des personnes de son âge. C’est pourquoi il est tout à fait surpris le jour où il rencontre Zelah, une jeune fille de seize ans, qui l’incite à fuir le manoir pour découvrir le monde extérieur. Abasourdi mais avide d’aventure, Oswald décide de la suivre. Il espère trouver réponses aux nombreuses questions qu’il se pose depuis quelques temps…

Oswald et Zelah ont bien plus de mal à sortir du manoir et de l’île qu’ils ne l’imaginaient. C’est un véritable labyrinthe qui se dévoile à eux, avec des murs invisibles qui se distordent en tout sens. De plus, le personnel d’Hemiock les poursuit sans relâche, prêt à tout pour les récupérer. Mais cette île semble être hors du temps et de l’espace, tant les bizarreries se multiplient autour d’eux. Ils découvrent qu’utiliser leurs dons – la poésie pour Oswald et la musique pour Zelah – leurs permet de se téléporter dans différents endroits du manoir. Mais ce n’est pas tout ! Ils peuvent également voyager dans le temps, dans un passé très proche. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

Cette lecture fût pour moi un véritable coup de cœur. C’est un roman d’aventure incroyable, entre Science-fiction et Fantasy, où la physique et les arts ont une place prépondérante ! Car c’est bien grâce à cela que nos deux protagonistes – et encore d’autres personnages à venir –  développent leurs pouvoirs et voyagent dans le temps et l’espace. De plus, Oswald et Zelah sont très attachants et ont des caractères forts et bien distincts,  ce fût un réel plaisir de les suivre dans cette aventure déroutante. J’ai également apprécié de lire une fiction où il était question de physique fondamentale, car comme certains le savent, c’est quelque chose qui fait partie de mon quotidien. 😉

Pour conclure, La seizième clé est un très bon roman de Science-fiction pour adolescents (et adultes), que je vous recommande vivement dès 12 ans, si vous voulez faire un voyage hors du temps et du commun ! Eric Senabre est un remarquable auteur, qui m’avait déjà fait voyagé dans les sixties avec son excellent Star Trip, et plus anciennement avec Sublutetia. Des romans différents mais un point commun : une bonne surprise !

0F474618-2062-420E-A670-892259D99281

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close