Désaccordée de Joanne Richoux

Désaccordée

De Joanne Richoux

Aux éditions Gulf Stream

Coll. Échos

ECA33E4D-B260-41B1-A5A7-52C4119D24C2

 

Le tourbillon des sens…

 

Après une soirée décevante avec ses amis et une grande désillusion à propos du garçon qui la fait craquer, Violette rentre chez elle le cœur lourd et l’humeur noire. En ouvrant par hasard une boîte à musique qui appartenait à son frère, elle bascule soudainement dans un autre monde.

Violette se réveille dans une étrange forêt, au son d’une moto. En descend Dièse, un jeune homme tatoué, tout de cuir vêtu, qui se met à l’appeler princesse Croche. Quel curieux rêve qui a l’air si réel… Mais Violette se rend compte que non, elle n’est pas au pays des songes. Elle est arrivée dans un monde parallèle aux plantes exquises et aux senteurs enivrantes. Elle infiltre la cour de la Reine Trille et, sur les conseils de Dièse, se fait passer pour la princesse Croche qui a disparu depuis quelques années. Le monde dans lequel elle évolue est tout à fait fascinant. Violette découvre un peuple singulier, divisé en trois clans, portant tous un nom relatif à la musique : Sonate, Prélude, Polyphonie et… le divin Arpège. Comment expliquer un tel coup de foudre pour cet énigmatique séducteur ? Est-il sincère ou joue t-il à un jeu avec elle ? La jeune fille n’est pas au bout de ses surprises dans cet univers musical et végétal, car elle devra, malgré elle, prendre part à la violente querelle qui oppose les Muses et les Diapasons.

Un roman détonnant, lyrique et envoûtant d’une autrice qui confirme la poésie de sa plume. Désaccordée fait appel à nos sens, nous offre des images oniriques, et nous emporte dans un univers fantastique à la fois merveilleux et cruelle… Un véritable maelström d’émotions et de sens.

 

Joanne Richoux est incontestablement une autrice surprenante, aux multiples facettes. Après avoir imaginé des histoires ancrées dans la vie réelle, elle inscrit son dernier roman dans le genre fantastique avec une facilité déconcertante. L’originalité de son monde parallèle nous captive et nous émerveille, tandis que nos sens sont mis à rude épreuve.

Entretien avec une inspirée.

VALERIA : Après trois romans forts en émotions dans la collection X’Prim aux Éditions Sarbacane, mettant en scène des adolescents et des jeunes adultes torturés et pris par leurs sentiments, ton dernier livre – Désaccordée – se démarque complètement des autres. Il s’agit de ton premier roman dans le genre fantastique, publié aux éditions Gulf Stream. Pourquoi ce changement et comment t’es venue l’idée d’écrire cette histoire d’un autre monde, si mystérieux, à la fois musical et végétal ?

JOANNE : Tous les auteurs ont un univers à eux, un style personnel, des lubies. Celles et ceux qui me lisent savent mon obsession des odeurs et de l’orage, par exemple. Et je crois que plus j’avance, plus j’ai besoin de pousser les murs. Ça me plaît de tenter de nouvelles choses, de ne pas me répéter. J’ai été bousculée par cette histoire de boîte à musique en 2014. Donc j’ai laissé les idées bourgeonner et quand ça a été le bon moment, je me suis lancée. Le fantastique représentait un challenge, comme le côté historique dans Toffee Darling, ou la réécriture d’un classique pour Les Collisions. C’est ce qui est intéressant dans la littérature : virevolter entre les genres et les histoires, tout en s’efforçant de rester identifiable.

VALERIA : Parlons de ton héroïne, Violette. C’est une jeune adolescente qui a des idéaux et qui sait ce qu’elle veut. Elle est fougueuse, sensible et pétillante. T’es-tu inspiré de quelqu’un en particulier, fictif ou non, pour cette personnalité haute en couleurs ? Je suis curieuse aussi que tu nous parles d’Arpège, ce personnage masculin si énigmatique.

JOANNE : Violette est la représentation inconsciente que je dois me faire de l’adolescence. Une fille déterminée, un peu chiante, un peu méchante, mais surtout très émotive, pour qui tout est brûlant et urgent. Elle a les caractéristiques de cet âge-là : c’est un feu d’artifice. Quant à Arpège… j’ai voulu imaginé un garçon en paradoxes, séducteur sans être agressif, désinvolte, très féminin, lumineux. Le genre qui dessine un sourire sur les lèvres sans qu’on puisse s’en empêcher, le genre auquel on pense le soir dans les draps. L’image d’un premier amour – parfumé au chèvrefeuille. (Ça c’est la réponse officielle et sérieuse. La vérité est que j’ai un crush sur Harry Styles et que les autrices ont ce privilège de pouvoir donner le prénom qu’elles veulent à leurs crushes).

VALERIA : Violette découvre l’amour dans ce monde parallèle, celui qui te serre le cœur et te fait entièrement chavirer. Il y a t-il des histoires d’amour qui t’ont inspiré dans la littérature, dans le cinéma ou dans la vie réelle pour décrire le couple formé par la prétendue princesse Croche et Arpège ?

JOANNE : J’avais envie d’un coup de foudre puissant, indiscutable. Évidemment, la première œuvre qui me saute à l’esprit, c’est Roméo et Juliette. Et surtout Belle du Seigneur. Je me souviens l’avoir lu un été, au bord d’un étang, je portais une robe en coton froissé et mon amoureux nageait paresseusement, ça découpait l’eau en confettis de lumière. Cette journée a formé un cocon autour de moi, les sensations et l’esthétique de Désaccordée. Avec ce livre, j’ai voulu explorer la langueur, les détails, le désir féminin, celui qui rend fou et transforme le monde en air de musique.

VALERIA : On remarque dans ce roman, mais également dans tes précédents, que la musique est quelque chose d’essentielle dans ton écriture et ton inspiration. Quel est ton rapport personnel à la musique ?

JOANNE : La musique est un diffuseur d’émotions. Elle conditionne vraiment mon écriture (et mon humeur). Pendant la rédaction de Désaccordée, je me suis noyée dans Lana Del Rey. Son univers douceâtre, mélancolique, où on pleure pour de jolis garçons tatoués et des amours gâchées ; je n’y résiste pas.

VALERIA : Le monde fantastique de ton roman est très riche, tes descriptions de la nature et du look de tes personnages sont superbes et détaillés, tant et si bien que les images se dessinent parfaitement à l’esprit. D’où te sont venues toutes tes idées pour le construire ?

JOANNE : Lorsqu’on réfléchissait à la couverture avec Paola Grieco, mon éditrice, on a pensé à la même chose : les pubs pour le parfum Lolita Lempicka. C’est exactement ça. Visuellement, Désaccordée a aussi un côté Tim Burton pour les ombres, une touche d’Alice au pays des merveilles, de Mathias Malzieu. J’ai concentré toutes mes obsessions dans le décor de ce roman : la nature, les jeunes filles, les tatouages, les ciels en aquarelle, les pétales de fleurs, les cheveux longs, les volutes de tissu quand deux personnes s’enlacent.

VALERIA : Je suis impatiente de découvrir tes prochains écrits. Si ce n’est pas trop tôt, peux-tu nous parler de tes futurs projets littéraires ?

JOANNE : Début 2020, un roman court et noir paraîtra chez Actes Sud Junior, qui explore la solitude et de l’anxiété à l’adolescence. Il s’appelle PLS, c’est un roman que j’ai écrit en 6 jours, Lil Peep à fond. On change d’ambiance. Pour la suite j’ai un projet de littérature adulte à corriger, et un roman de vampire à écrire. Surtout, on réfléchit à la suite de Désaccordée, mais ça, c’est un secret…

Un roman à découvrir dès le 5 septembre, disponible dans toutes les bonnes librairies, n’hésitez pas si vous voulez voyager dans le plus joli pays imaginaire du moment. Vous y serez dans un petit cocon fait d’amour, de plantes, de musique et de parfums envoûtants.

C’est le quatrième roman que je lis de Joanne après Marquise, Les collisions et Toffee Darling (aux éditions Sarbacane dans la collection X’Prim) Désaccordée, vous l’aurez compris je pense, est encore une fois, un immense coup de cœur, à retrouver dans la collection Echos des éditions Gulf Stream.

Pour découvrir le blog inspirant de cette fée de l’écriture c’est ici :

Joanne Richoux

ECA33E4D-B260-41B1-A5A7-52C4119D24C2

Merci aux éditions Gulf Stream !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close