La rivière de satin

La rivière de satin

De Jean-François Chabas

Aux éditions Didier jeunesse

Parution le 13 mars 2019

 

Sine est contrainte de quitter New York pour rejoindre sa grand-mère, la seule famille qui lui reste après le décès de ses parents. C’est donc à Hawaï qu’elle pose ses valises. Malgré le lieu paradisiaque et la belle propriété dans laquelle elle va désormais vivre, elle déchante complètement lorsqu’elle fait la connaissance de sa grand-mère Abigail, une vieille dame acariâtre, hautaine et bourrée de préjugés. Heureusement, elle y rencontre également Holokaï, un jeune hawaïen de son âge, qui la surprend par sa philosophie et sa sagesse. Elle n’est pas indifférente au charme particulier du jeune homme, qui ne cesse de la troubler par sa simple présence.

Mais le volcan gronde depuis quelques jours, et les nouvelles ne sont pas bonnes, bien au contraire. Il se réveille si brusquement et violemment que tout le monde doit fuir au Nord de l’île pour se mettre à l’abri… S’engage alors une course contre la montre avant l’embrasement d’une grande partie de l’île, il faut courir pour éviter les projectiles en flammes et les coulures de lave qui se déversent, la fameuse « rivière de satin »… Malheureusement, le chemin est encore plus difficile pour Sine, qui depuis le décès de ses parents, souffre d’un étrange syndrome, celui d’Alice au pays des merveilles. Cela lui provoque des visions à n’importe quel moment, dans lesquelles elle a l’impression de grandir démesurément ou de voir ses membres s’allonger. Cela lui complique la tâche lorsque son cerveau se déconnecte totalement en plein milieu du chaos, durant cette course effrénée pour sauver sa vie. Sine et Holokaï vont, vous vous en doutez, connaître les heures les plus éprouvantes de leur vie…

Quelle lecture, c’est un coup de cœur ! J’ai lu ce roman d’une traite en quelques heures, tellement j’ai été prise dans la course de tous ces personnages qui fuient pour se sauver d’une mort certaine. C’est un excellent scénario catastrophe truffé de détails fort réalistes. On s’y croirait, on court avec eux, on a peur, on panique, on n’en croit pas ses yeux ! J’ai également apprécié la personnalité de nos deux héros. Sine, que la vie n’a pas épargné par ses épreuves, une jeune fille forte au caractère bien trempé et Holokaï, la force tranquille, le vieux sage dans la peau d’un adolescent. Le syndrome d’Alice dont souffre Sine est impressionnant et ajoute une angoisse supplémentaire lors de cette fuite qui n’a qu’un but, survivre… Jean-Chabas a l’art de nous tenir en haleine durant tout le livre, de nous faire tourner rapidement les pages sans nous en rendre compte. Je vous le conseille si vous aimer les sensations fortes mais tenez-vous prêts à retenir votre souffle !

Un grand merci à l’équipe de Didier jeunesse pour l’envoi de ce livre, avec lequel j’ai passé un excellent moment !

 

9782278091669-001-T


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close